Tuesday, April 25, 2006

LE RETARD, petites histoires...

L’an dernier, un diaporama (mini roman photo) avait été réalisé avec des apprenants en alphabétisation, dans le cadre d’animations conjuguées, atelier d’écriture et atelier informatique. Le thème traitait précisément du « retard », phénomène récurrent qui touche de nombreux participants aux cours.
Aussi, dès les premières semaines, j’ai abordé ce problème de manière préventive avec le nouveau groupe FLE MEDIUM.
Nous avons visionné le diaporama et parlé des conséquences possibles d’un bête retard selon différentes situations (médicale, d’embauche, de travail, etc., voire de rendez-vous amoureux).
Je leur ai ensuite suggéré de repêcher un souvenir personnel sur le sujet, de prendre quelques notes pour pouvoir le raconter au groupe.
L’un a écrit un petit texte, un autre quelques notes en effet, une autre encore semblait mettre de l’ordre dans ses idées, d’autres enfin ne trouvaient rien à raconter ou peut-être ne savaient pas comment s’exprimer en français.


LE RETARD

Groupe FLE Medium
Mardi 18 octobre 2005, 18h00/20h00
Lire & Ecrire Bruxelles
Locale Zone Ouest
Oral / Transcription : Bernard (j’ai respecté au mieux leurs histoires et leur façon de s’exprimer)


L’HEURE AFRICAINE (Séverin)

Nous sommes en 2002, à Douala au Cameroun.
Un jour, j’avais rendez-vous avec mon frère. Je l’attendais à la maison. Mes parents n’étaient pas là et j’étais seul.
Mon frère m’appelle au téléphone et me dit qu’il sera en retard. Je lui demande le pourquoi de son retard. Il me dit qu’il y a eu des embouteillages.
Pourtant, on avait rendez-vous à midi et il est maintenant 18 heures.
Il est très en retard.

LA MECHANTE PETITE FILLE (Juliana)

Il y a douze ou treize ans, j’étais encore à l’école en Roumanie.
Un jour, le cours avait commencé et un élève de la même classe que moi était arrivé en retard.
« Pourquoi tu es en retard ? », lui dit le professeur. « J’ai oublié mon cartable dans le bus, Monsieur ! », dit l’élève, debout devant notre bureau.
Pendant qu’il parlait avec le professeur, j’ai tiré sa chaise vers l’arrière.
Il s’est assis… et est tombé par terre.
Tout le monde a ri.

EN VOYAGE CHEZ LE MEDECIN (Abdelaziz)

Il y a trois ans, en France, j’étais avec un ami et nous sommes partis en France pour qu’il fasse des analyses médicales.
Mais il y a eu un problème de train.
Nous sommes arrivés en retard chez le médecin.
Nous avons dit : « Excusez-nous, Docteur ! Mais il y a eu un problème avec le train…».
Il nous a dit « Pas de problème ! Je comprends… »


LA VOITURE ROUGE (Valeriya)

C’est arrivé à une copine, il y a deux semaines, ici, à Bruxelles.
Elle a reçu une proposition de boulot à Anvers d’un certain Olivier. Olivier a pris rendez-vous pour elle avec quelqu’un d’autre pour l’emmener en voiture à Anvers. C’est un garçon arabe, qui s’appelle Mohamed et qui a une voiture rouge
Elle arrive au lieu de rendez-vous, à côté de l’arrêt de bus et elle attend, 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes.
Mohamed est en retard.
Une voiture rouge s’arrête. Elle ouvre la portière et dit « C’est toi, Mohamed, pour le boulot ? ».
Ma copine ne parle pas bien français.
« Oui ! » et la voiture démarre, mais elle ne va pas vers l’autoroute.
Elle dit : « On va où ? ».
Il dit : « Chercher du boulot ! ».
Elle dit : « Où ? »
Il dit : « Chez moi, à la maison… ».
Elle dit : « Tu connais Olivier ? ».
Il dit « Non ! ».
Elle crie : « STOP ! Excusez-moi, je me suis trompée… Remettez-moi où j’étais ! ». Et elle essaye d’expliquer son histoire dans son mauvais français.
L’homme la ramène à l’arrêt du bus.
Un quart d’heure plus tard, une voiture rouge s’arrête.
C’est le vrai Mohamed.


Par la suite, nous avons fréquemment repris ces petits textes pour rebondir, sur la grammaire, la conjugaison, etc.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home